Les essences de bois

(source : www.woodforum.be)

Le traitement des bois

Le principe de l’imprégnation autoclave :

L’imprégnation sous autoclave est la seule façon de faire pénétrer en profondeur le produit de protection : celui-ci est injecté par une mise sous vide et une augmentation de la pression.

L’air contenu dans le bois est remplacé par le produit d’imprégnation, avec ou sans variation de température (pas d’augmentation pour le sel et adjonction calorifique pour la créosote).

Le bois, en tant que matière lignocellulosique, constitue un aliment pour les larves et les insectes xylophages, ainsi que pour les champignons lignivores.

En effet, le bois contient des éléments nutritifs  qui favorisent le développement de ces organismes vivants.

Cependant, les risques d’attaques par les champignons, par les insectes xylophages (termites) et par certaines larves xylophages (vrillettes) sont directement liés à l’humidité contenue dans le bois.

Lorsque la durabilité naturelle du bois est insuffisante par rapport aux risques encourus, seule l’application d’un traitement de préservation pourra assurer la protection nécessaire.

Ce traitement sera effectif,  à condition que la pénétration des produits de traitement dans le bois soit suffisante.

Celle-ci dépend de l’imprégnabilité du bois qui, elle aussi, est variable selon chaque essence.

Codification des traitements de bois

Vous trouverez ici quelques explications sur la codification des traitements de bois.

(source : www.woodforum.be )